Directeur des ressources humaines

Le saviez-vous, la bonne application de l’égalité de traitement pour vos intérimaires est aussi une vraie source d’économies potentielles ?

Trop souvent, les Ressources Humaines n'interviennent sur le processus intérim qu'en cas de contentieux. Or, le respect du code du travail est évidemment un sujet RH et mériterait d'être traité correctement, complètement. En effet, non seulement cela va dans le sens du respect de la règlementation, diminue les litiges et améliore les relations avec les personnels mais, en plus, cela génère des économies.

Par exemple, lors d’un audit dans un groupe multi-métiers, pourtant équipé d'une plateforme de dématérialisation, nous avons constaté que 40 % seulement des taux horaires étaient compris entre les minimums et maximums des grilles, 30 % en-dessous, et 30 % au-dessus, et avec un solde financier global significativement défavorable au client.

Pourquoi en est-il ainsi ? Pourquoi les plateformes de dématérialisation ne règlent pas ce problème ? et pourquoi BAPS-Intérim, le logiciel cloud de gestion du l'intérim édité par DIRECTSKILLS, le permet ?

Conséquence de l'égalité de traitement
Constitution d'une facture de travail temporaire

Rubrique Quantité   PU HT   Total HT
Heures travaillées 43 X 17,80 = 734,45
Majoration heures sup 8 X 4,270 = 34,16
Majoration heures dimanche 8 X 17,80 = 136,34
Majoration heures de nuit 5 X 3,416 = 27,33
Prime spéciale 1 X 47,988 = 47,99
Prime de poste 3*8 40 X 0,512 = 20,50
Panier de nuit 1 X 6,105 = 6,11
Prime de 13e mois 35 X 1,422 = 49,70
..........          

Compte tenu de l'égalité de traitement, toutes ces valeurs devraient être directement issues de vos règles de paie internes :

  • Les rubriques qui devraient apparaître sont les vôtres. En réalité, aucune entreprise de travail temporaire ne peut automatiser l'ensemble des règles de chacun de ses clients, surtout dans des secteurs d'activité à règles de paie complexes.

    En conséquence, chaque agence de travail temporaire paramètre ces règles lorsqu'elle le peut, si elle a les informations complètes, et si son logiciel interne lui permet. Sinon, elle utilise des rubriques prédéfinies, et indique le déclenchement de telle ou telle rubrique avec nécessairement beaucoup d'interventions manuelles.

  • Il en résulte des rubriques qui ne sont pas les bonnes (libellés différents, voire nombre de lignes différents pour exactement un même poste mais deux agences de travail temporaire différentes).
  • Les quantités devraient être directement issues de vos règles de gestion des temps. De la même façon, les règles de gestion des temps étant plus complexes encore que les règles de paie, elles font fréquemment l'objet de saisies manuelles générant nécessairement des erreurs à la clé.
  • Les montants unitaires facturés sont réputés être le résultat de la multiplication du montant brut payé à l'intérimaire par le coefficient achat. Là encore, ce montant brut devrait être directement issu de vos règles de paie. Comment le vérifier alors qu'il n'apparaît pratiquement jamais en clair sur les factures ? Comment peut-il être fiable alors qu'il est le résultat de saisies faites par chacune de vos agences de travail temporaire dans son propre logiciel et son propre référentiel ?

En final, l'égalité de traitement est donc très loin d'être garantie par le processus classique. Dans la pratique, cela entraîne des erreurs dans les deux sens :

  • Les intérimaires n'étant rémunérés en deçà de ce qu'ils devraient constituent un gros risque pour l'entreprise utilisatrice.

  • Ceux qui bénéficient d'une rémunération supérieure à ce qu'elle devrait être génèrent des surcoûts importants.
  • En moyenne, les erreurs d'application des règles de paie des intérimaires représentent un surcoût qui peut dépasser les 5 %.

De nombreuses entreprises qui ont constaté la mise en place d'une plateforme de dématérialisation ne traitent en rien cette difficulté. Leur vocation est en effet de transformer le papier en documents électroniques, pas de modifier le processus intérim ni de modifier le contenu des documents.

Au contraire, avec BAPS-Intérim, le logiciel de gestion de l'intérim de DIRECTSKILLS, vous paramétrez vos règles de paie et de gestion des temps, elles s'imposent.

La mise en place de BAPS-Intérim amène également, en plus, une division par 2 à 3 de la charge de travail administratif (opérationnels, RH, comptabilité fournisseurs, contrôle de gestion).

Enfin, elle réduit fortement les risques de contentieux RH avec les intérimaires.

Contact | Plan du site | Mentions légales